Ne manquez
aucun article

Recevez une notification par mail à chaque parution d'un nouvel article sur notre Blog.

Rechercher

La pleine conscience : phénomène de mode ou révolution thérapeutique ?



Curieux ce titre du magazine Le Point : « La pleine conscience, mode OU thérapie  »

Comme si une révolution thérapeutique ne pouvait être à la mode.  Alors que c'est peut-être parce que la pleine conscience est une révolution thérapeutique, et qu'elle est à la mode.


La conscience se définit comme "la faculté qu’à l’Homme de connaître sa propre réalité et de la juger" (source  : Le Petit Robert).

D’ailleurs, quelqu’un d’inconscient est considéré comme incapable de prendre en compte et de juger correctement la réalité.


Cette définition semble à l’opposé des effets recherchés par la pleine conscience : lâcher-prise, présence au présent, à ce qui est, accueil sans jugement de nos sensations, …

Il y aurait donc une différence entre "avoir conscience" et "être en pleine conscience" de ce qui se passe.


La pleine conscience, c’est accepter ce que nous ressentons, sans jugement, comme "notre réalité". C’est-à-dire accepter l’idée qu’il n’y pas "une" réalité, soumise au jugement, mais "notre" réalité propre à nos sens. Il n’y aurait pas d’autres réalités que la réalité subjective. Avec une promesse paradoxale : accueillir notre réalité subjective sans la juger permet de mieux vivre "la réalité", celle qui ferait sens pour tous.


Vrai ou faux ?

Là n’est pas la question. Puisque ces techniques de pleine conscience fonctionnent ! Même la science le confirme. Par contre, cette autre question offre de nouvelles perspectives :


Comment le simple fait d’accueillir notre vécu comme "notre" réalité nous permet de mieux vivre "la" réalité ?


La question n’est pas que philosophique… elle serait également thérapeutique.

Article du magazine Le Point  : https://www.lepoint.fr/dossiers/culture/l-univers-de-la-meditation/mode-ou-therapie/


Ecrit par Frédéric Falisse