Leadership : les 100 jeunes Africains qui comptent.

 L’Afrique semble se réveiller… selon quels critères de leadership, les nôtres ou d’autres ?

 

 

Igho Sanomi, le leader des jeunes leaders économiques africains du Choiseul 100 Africa.

© www.ighosanomi.com #insight

 

 

Plus globalement comment la culture africaine pourrait elle enrichir le leadership à l’Européenne?

Pour Pascal Lorot, président de l’Institut Choiseul, la justification de cette étude trouve ses racines dans un constat de plus en plus admis aujourd’hui par nombre d’observateurs de la chose économique africaine : « L’Afrique évolue, se transforme et se réinvente dans tous les secteurs, dans tous les domaines ». 
Ses atouts : « La forte émergence de nouvelles grandes puissances mais aussi d’entreprises dynamiques et florissantes. » Et de montrer du doigt « de grands chantiers qui s’ouvrent, des projets innovants qui se développent et des leviers de croissance qui se créent ».

L’environnement économique et humain s’est apprécié
S’il est permis de penser que les réformes structurelles réalisées dans un passé pas si lointain en sont pour beaucoup dans la mise en place de cet environnement qui favorise l’initiative et sécurise mieux les affaires, force est de constater que la formation de plus en plus pertinente des jeunes Africains et leur sensibilisation plus poussée à l’entreprise y aident bien.

 

En savoir plus sur Le Point Afrique.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Catégories
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload